• -> Comment devient–on dépendant ?

    Comment devient–on dépendant ?

     

    On ne naît pas en étant dépendant à une drogue mais elle ne s’installe pas non plus du jour au lendemain. Entre l’instant où la personne « essaie » et le moment où se forme une dépendance, il y a une phase qui se passe en trois temps

     L’évolution de la dépendance se fait sans que la personne s’en rende compte. C’est pour cela qu’elle est aussi dangereuse. En effet la consommation de la cocaïne entraine «  la tolérance » ou « l’accoutument ». Ces phénomènes ont pour effets sur l’organisme de s’habituer aux produits et entraine la nécessité a augmenté le dosage. Ceci peut expliquer la toxicomanie  car c’est « la rencontre entre une personne et un produit a un moment socio-culturel particulier » mais tout le monde ne devient pas un toxicomane. Les toxicomanes sont généralement des personnes fragiles car ils viennent d’être dévastés par de multiples raisons et croisent une drogue durant ce moment.

     

    Voici différents états pour savoir si la personne est accro :

    • Utilisation est de plus en plus forte.

    • Attendre votre dose vous comble de joie et reste l’événement principal de votre journée.

    • L'usage de la cocaïne interfère avec votre vie quotidienne (travail, école, vie sociale, vie familiale).

    • La cocaïne vous crée des soucis financiers.

    • Vous rencontrez des symptômes physiques de dépendance comme un écoulement nasal, une irritation de la poitrine, des battements de cœur rapides, etc. (Pour plus de symptômes physiques, veuillez consulter notre article : Comment reconnaître une addiction à la cocaïne).

    • Vous allongez la quantité de cocaïne ingérée.

    • Vous vous sentez anxieux de voir que les gens devinent vos habitudes.

    • La famille ou les amis vous ont approché pour vous parler mais que vous avez refusé d’admettre que vous avez un problème.

    • L'usage de cocaïne entraîne des sentiments de dépression ou de culpabilité.

    • Vous avez tendance à prendre de la cocaïne en grosses quantités en quelques heures.

    • Vous avez parfois l'impression que votre vie est hors de votre contrôle. Vous souhaitez (mais brièvement) n’avoir jamais essayé la cocaïne.

    • Vos pensées reviennent constamment à la cocaïne. 

     

    Répertoire des pages